Citations de la littérature française

Bienvenue sur Chuchotements, le site dédié à toutes vos citations préférées.

Amoureux des citations littéraires, poétiques ou philosophiques des plus grands auteurs, j'espère que vous trouverez sur Chuchotements un espace de détente, de réflexion et de partage sur lequel vous n'hésiterez pas à nous faire découvrir également vos citations préférées.


Après dix années d'existence, le site Chuchotements fait peau neuve pour s'adapter aux nouvelles technologies et vous fournir un environnement toujours plus simple à utiliser, sans publicitès, gratuit et avec une interface claire et adaptative rendant votre visite agréable sur l'ensemble de vos terminaux.


L'ensemble des fonctionnalités du site sont accessibles via le bandeau de menu présent sur le haut de la page. Pour un accès rapide vous pouvez également cliquer sur l'un des boutons suivants:



Je suis né gentilhomme. Selon moi, j'ai profité du hasard de mon berceau, j'ai gardé cet amour plus ferme de la liberté qui appartient principalement à l'aristocratie dont la dernière heure est sonnée. L'aristocratie a trois âges successifs: l'âge des supériorités, l'âge des privilèges, l'âge des vanités; sortie du premier, elle dégénère dans le second et s'éteint dans le dernier.


Par: François-René de Chateaubriand

Ajoutée par Savinien le 27/10/2010

Notre existence est un point, notre durée un instant, notre globe un atome. A peine a-t-on commencé à s'instruire un peu que la mort arrive avant qu'on ait de l'expérience.


Par: François-Marie Arouet (Voltaire)

Extrait de: Micromégas (1752)

Ajoutée par Bilquiss le 27/10/2010

La douleur morale a cette ressemblance avec la douleur physique, que celui qui l'éprouve l'irrite continuellement, au lieu de tenter de la calmer. La nature a mis une volupté jusque dans l'exagération de la souffrance, comme elle a mis une souffrance dans l'exagération du plaisir.


Par: Alexandre Dumas (fils)

Ajoutée par Savinien le 01/09/2021

Cela vient de ce qu'en lisant une lettre que le peintre écrivait à sa mère, vous avez, vous, la femme sceptique par théorie et indifférente par habitude, laissé tomber une larme sur cette lettre, larme qui ne venait pas seulement de vos yeux, mais de votre coeur, et que rien ne fait plus vite pousser dans l'âme cette fleur qu'on nomme l'amour que cette rosée qu'on nomme les larmes.


Par: Alexandre Dumas (fils)

Ajoutée par Savinien le 01/09/2021