Citations de la littérature française

Bienvenue sur Chuchotements, le site dédié à toutes vos citations préférées.

Amoureux des citations littéraires, poétiques ou philosophiques des plus grands auteurs, j'espère que vous trouverez sur Chuchotements un espace de détente, de réflexion et de partage sur lequel vous n'hésiterez pas à nous faire découvrir également vos citations préférées.


Après dix années d'existence, le site Chuchotements fait peau neuve pour s'adapter aux nouvelles technologies et vous fournir un environnement toujours plus simple à utiliser, sans publicitès, gratuit et avec une interface claire et adaptative rendant votre visite agréable sur l'ensemble de vos terminaux.


L'ensemble des fonctionnalités du site sont accessibles via le bandeau de menu présent sur le haut de la page. Pour un accès rapide vous pouvez également cliquer sur l'un des boutons suivants:



Il se fait beaucoup de grandes actions dans les petites luttes. Il y a des bravoures opiniâtres et ignorées qui se défendent pied à pied dans l'ombre contre l'envahissement fatal des nécessités et des turpitudes. Nobles et mystérieux triomphes qu'aucun regard ne voit, qu'aucune renommée ne paye, qu'aucune fanfare ne salue. La vie, le malheur, l'isolement, l'abandon, la pauvreté, sont des champs de bataille qui ont leurs héros; héros obscurs, plus grands parfois que les héros illustres.


Par: Victor Hugo

Ajoutée par Savinien le 22/02/2011

Souvent je ne sais quoi qu'on ne peut exprimer
Nous surprend, nous emporte, et nous force d'aimer;
Et souvent, sans raison, les objets de nos flammes
Frappent nos yeux ensemble et saisissent nos âmes.


Par: Pierre Corneille

Extrait de: Médée (1635)

Ajoutée par Savinien le 20/06/2022

L'homme est libre, sauf en ce qu'il a de profond. A la surface, il fait ce qu'il veut; dans ses couches obscures, « volonté » est vocable dépourvu de sens.


Par: Emil Cioran

Ajoutée par Otello le 22/02/2011

« Je suis un lâche, je ne puis supporter la souffrance d'être heureux. »
Pour pénétrer quelqu'un, pour le connaître vraiment, il me suffit de voir comment il réagit à cet aveu de Keats. S'il ne comprend pas tout de suite, inutile de continuer.


Par: Emil Cioran

Ajoutée par Otello le 22/02/2011