Toutes vos citations sur Chuchotements



 Qu'est-ce ?

Le site Chuchotements vous propose des citations littéraires, philosophiques ou poétiques issues des plus grands ouvrages de la langue française dans le respect des intentions des auteurs en tentant de privilégier la qualité sur la quantité. Ainsi, plutôt que de favoriser de très courts extraits de textes, les citations proposées ici sont en général plus complètes que celles que vous pourrez trouver sur d'autres sites de citations généralistes.

Lire la suite...



 Par où commencer ?

Pour une recherche rapide par mot clef (sur un extrait de citation d'un ou plusieurs mots), utiliser la boîte de recherche dans le menu à gauche de la page.

Pour l'espace Citations (aussi accessibles par le menu "Consulter" de la barre de menu en haut, ou via les accès rapides dans le menu à gauche de la page):

Consulter les citations

Consulter les auteurs

Consulter les oeuvres

Consulter les ebooks

Consulter les thématiques






Lire la suite...



Citation aléatoire:


De la cour, 86


Vous dépendez dans une affaire qui est juste et importante, du consentement de deux personnes; l'un vous dit j'y donne les mains pourvu qu'un tel y condescende, et ce tel y condescend, et ne désire plus que d'être assuré des intentions de l'autre; cependant rien n'avance; les mois, les années s'écoulent inutilement.
Je m'y perds, dites-vous, et n'y comprends rien, il ne s'agit que de faire qu'ils s'abouchent, et qu'ils se parlent. Je vous dis moi que j'y vois clair, et que j'y comprends tout: ils se sont parlés.


Par: Jean de La Bruyère
Extrait de: Les caractères ou les moeurs de ce siècle (1688)

Ajoutée par Savinien le 17/10/2010

Dernières citations ajoutées:



Il y a de certaines gens dont l'esprit n'est en mouvement que par pure disette d'idées; c'est ce qui les rend si affamés d'objets étrangers, d'autant plus qu'il ne leur reste rien, que tout passe en eux, que tout en sort; gens toujours regardants, toujours écoutants, jamais pensants. Je les compare à un homme qui passerait sa vie à se tenir à sa fenêtre: voilà l'image que je me fais d'eux, et des fonctions de leur esprit.


Par: Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux
Extrait de: La vie de Marianne (1728)

Ajoutée par Savinien le 23/02/2020



Il s'en allait et moi je restais; et il me semble que la condition de ceux qui restent est toujours plus triste que celle des personnes qui s'en vont. S'en aller, c'est un mouvement qui dissipe, et rien ne distrait les personnes qui demeurent; c'est elles que vous quittez, qui vous voient partir, et qui se regardent comme délaissées.


Par: Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux
Extrait de: La vie de Marianne (1728)

Ajoutée par Savinien le 23/02/2020



A quelque chose nos défauts sont bons. On voudrait bien que nous ne les eussions pas, mais on les supporte, et on nous trouve plus aimables de nous en corriger quelquefois, que nous ne le paraîtrions avec les qualités contraires. Vous souvenez-vous de Mr de ...? C'était un grondeur éternel, et d'une physionomie à l'avenant. Avait-il un quart d'heure de bonne humeur, on l'aimait plus dans ce quart d'heure qu'on ne l'eût aimé pendant toute une année, s'il avait toujours été agréable; de mémoire d'homme on n'avait vu tant de grâce à personne.


Par: Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux
Extrait de: La vie de Marianne (1728)

Ajoutée par Savinien le 23/02/2020